Je crois que j’suis “trop gentille” (je reprends une expression que j’ai deja entendue).

Je crois que j’suis “trop gentille” (je reprends une expression que j’ai deja entendue).

Cela fera que nos eleves semblent fort a l’aise au sein d’ les cours.

Lorsque de charme est cool, et travailleuse, ca passe beaucoup ; mais tres souvent j’ai trop de bavardages.

J’habite un tantinet decue parce que j’habite dans un nouveau college une telle annee, moins dur que le precedent, et j’dois bien reconnaitre que aussi si les “gros problemes “ont disparu, la gestion de classe ne me satisfait gui?re.

J’imagine qu’en cinq ans d’enseignement, j’ai progresse bien de meme, mais jamais suffisamment : j’dois repeter certaines erreurs.Apres mure reflexion , je me dis que le probleme principal c’est que je ne suis pas assez ferme : peut-etre que je ne suis jamais assez sure de moi ; d’ailleurs j’ai un cote naif qui me pousse a croire que les eleves veulent bien faire, je leur laisse des “chances”, ce qui est tout i  fait idiot le plus souvent car ce qui passe pour en faiblesse ma part.

Bref. J’aimerais beaucoup etre plus ferme, afin que la parole ait environ poids.J’aimerais donc obtenir toutes vos astuces !

Prenons un exemple : j’ai une classe les meilleurs eleves, qui sont tout a fait gerables, a part UN eleve. supprimer compte match qui contamine des autres, vraiment !J’evite d’exclure votre eleve, mais je ne sais pas comment me positionner via rapport a ca : on a devoile que celui-ci est comme ca depuis un certain temps, ainsi, qu’il ne changerait nullement, donc je “tolere” ses bavardages incessants (il parle meme sans elle). Mais c’est injuste pour nos autres qui sont punis s’ils parlent, n’est-ce gui?re ? Donc quelque part, ca autorise la classe a se montrer bavarde. Que feriez-vous, vous ?

Et qu’imposez-vous en general comme regles absolues ? Comment les faites-vous respecter ?

Enfin, j’ai remarque que punir, raler. Tout ca n’est souvent pas efficace.Par contre, lorsque j’suis vraiment en colere, mais que je ne crie jamais et ne m’agite pas, des eleves se calment d’emblee.Malheureusement, il m’en faut bon nombre Afin de me mettre en colere !

Re: “trop gentille”

Eh ben c’est deja pas mal !

Concernant le demeure, ton positionnement n’est pas tres pertinent pour moi : es-tu satisfaite de et cela se marche en classe dans tes file ? Ou est-ce plus un jugement que tu t’imposes ? On a l’ensemble de dans la tete une image de lei§ons ideal ou des eleves ne moufteraient jamais, mais on ne peut/veut gui?re tous arriver a ca. Cela peut dependre de nombreuses notre facon d’etre, et de notre facon de penser. Si tu crois (bien) que des eleves paraissent de bonne volonte, aussi tu agiras en tant que tel, tu ne pourras jamais singer votre comportement qui irait a l’encontre de tes convictions. C’est pour cela qu’on nous devoile souvent “il n’y a aucun recettes” : cette phrase qui passe aux yeux de beaucoup pour une fumisterie de l’IUFM, veut dire me concernant que je pourrais toujours te Realiser part de la methode concrete Afin de les empecher de bavarder, tu ne parviendras jamais a l’appliquer si tu n’as pas la meme vision des eleves que moi. Convenablement ce sera inefficace, au pire tu te ridiculiseras (car si l’on fait semblant, ca se voit).

Si tu ecris “qu’il en faudrait nombre Afin de te mettre en colere”, moi je comprends que bon nombre du temps, ca va, et que tu es contente ! Alors, que exige le peuple ? Tu as le DROIT d’etre une prof cool qui tolere certaines trucs, du moment que tu parviens a faire lei§ons. Apres, tu te dis peut-etre que votre va i?tre plus dur si un jour tu tombes sur des eleves plus difficiles : c’est vrai, mais alors tu changeras car ta vision des eleves changera.

Re: “trop gentille”

Je te remercie Hamlet Afin de ce message, ainsi, j’apprecie le “ton” mesure que tu emploies !

Tu soulignes une chose importante :

Tu as pleinement raison : je crois que je n’ai du mal a me positionner moi-meme !

J’imagine que bon nombre un moment, je tolere de nombreuses choses. Et effectivement les lei§ons me conviennent.

Neanmoins, i§a ne souhaite gui?re penser que cela convient aux eleves : un file ou l’on peut travailler reste un file ou il n’y a aucun bavardages.C’est bon que c’est avant bien une idee recue, et je ne l’ai peut-etre nullement “integree”.

Mais J’me suis souvent trouvee dans des positions genantes :la, comme, le compte-rendu tout d’un PP d’une classe que j’ai montre que pour le premier trimestre, les eleves ont “du mal a suivre en francais” (bon, c’est du en partie au refus des eleves de lire l’?uvre que nous etudions. ), ainsi, aussi que l’ambiance en francais est “moyenne” (contre deux “mauvaise” et beaucoup de “bonne”).

Cette classe vient de me faire passer une heure affreuse : j’ai eu le calme mais apres avoir puni, au bout de la demi-heure ; j’ai un collegue qui est venu dans mon cours pour remettre des documents aux eleves, et j’ai eu honte.